Les Pitroux

Fermer C'est quoi un Pitrou ?

Fermer Les perfs

Fermer Le Club

Fermer Nos sites de vol libre

Fermer Soaring et Wagas

Récits de vols
Cahiers techniques
Pitroux Migrateurs
Pitrou Vroup
Pyrénées - Pays Toy Story 2 - Le retour

 
Barèges et son practice « Speed Riding » de Caoubère, l’immense cirque de Gavarnie, le phare fascinant du Pic du midi et ses immenses pentes blanches, la lame effilée du Viscos, le charme de Luz St Sauveur, mais aussi le lit du Bastan dévasté par le torrent en furie en juin 2013 : Le pays Toy attire comme un aimant. 15 jours après mon hold’up de Gavarnie en « rando speed » me voilà de retour sur zone.

les zones de ride sur super Bareges


Du Speed Rider débutant au plus aguerri des fabricants d’adrénaline sous mini voile tout le monde y trouvera son compte. « ça a posé grave » sur les 3 dernières journées (3, 4 et 5 mars), genre 40 à 60 cm de fraiche qui se rajoutent aux 50cm du 1er mars. Manteau blanc certes un peu lourd, mais parfait pour réduire les aspérités d’un relief qui peut devenir plus qu’abrasif à 80 km/h. Le nombre incroyable d’avalanches de fonte en versant sud et sud-ouest, de poudreuse en versant nord et de plaques à vent sur tous les autres versants réduit un peu les zones de jeu. Mais une variété de rides, assez unique dans les Pyrénées subsiste pour cette fin de semaine qui s’annonce royale. J’en profite pour restituer à mon petit Gabriel de 8 ans, ce que je connais de cette complexe science de la nivologie à laquelle je me suis coltiné en 32 ans d’alpinisme hivernal. Drames vécus par des amis proches, conscience de ce danger permanent, m’incitent à distiller à ce peut-être montagnard en devenir, quelques préceptes qui pourront peut être lui servir un jour.
En attendant que le vent se calme et que le ciel rende la visibilité acceptable, les mardi et mercredi me servent de reconnaissance. Au bout de ces deux jours de lecture de la station, je croise mon analyse avec celle de Pierre Remy qui pratique souvent sur Hautacam et Barèges. II est bloqué au taf chez Nervures mais envisage une session test avec un proto samedi matin. Les règles du jeu ne sont pas encore établies clairement avec la station. Le club des Pailheres Volantes de Barèges et tout ce qui se fait dans le coin de bonne volonté est en pourparlers pour « conventionner », ce qui serait une bonne nouvelle pour cette discipline qui a du mal à se constituer un « noyau Pyrénéen ». Caoubère c’est Open, ride en dehors de l’axe des pistes. Castillon OK si piste rouge pas ouverte, la fameuse noire de la Coume de l’Ayse qui m’avait valu gamin un de mes plus beaux gadins en ski, ok si elle est fermée au skieur. Le Pic du midi je connais déjà son versant sud en Speed et ski, son vallon sauvage d’Arizes en surf, son couloir Nord Est (ou couloir des poubelles) en crampon piolet et son versant nord en parapente. Il y a bien quelques autres pentes tentantes mais on verra dans les années à venir ce qui ressortira de la convention. On ne va certainement pas mettre le bordel maintenant.
Caoubère (Barèges) c’est génial teleski 6 places débrayable, 7 mn de montée, 1mn de liaison en ski pour rejoindre la pente, on peut enchainer run sur run jusqu’à plus soif et plus faim. Quel bonheur cette pente, de quoi faire ses gammes chercher les sensations, les limites de son aile, frôler les sapins, plonger dans les creux de cours d’eau,  en sortir par de monstres ressources et virevolter encore en grillant son gaz avant de calmer la bête sur un replat parfait pour affaler et fourrer ses quelques mètres carrés de tissu dans le « Fast Pack Bag » avant de remonter s’en payer une tranche de plus. C’est ici que les Swoop Nervures sont nées où que du moins on a commencé à réellement appréhender dès 2006 avec ces toutes récentes machines, ce que serait cette nouvelle discipline. Des trajectoires plongeantes, des vitesses encore jamais atteintes sous des ailes molles, des courbes étonnantes (Swooping), des « flares » grisants et des ressources insoupçonnées. http://m.youtube.com/watch?v=LrGw9bzPpP0&feature=channel_page Respect et grand merci aux créateurs et metteurs au point.

Avec Olivier compagnon de rencontre



















Coume de l’Ayse
(Super Barèges) piste noire fermée le jeudi. Olivier me voyant affublé d’un sac Speedrider de chez Gin Gliders en matinée dans une queue de téléski se fait connaitre et devient mon compagnon de l’après midi sur cet axe très intéressant. Vincent son pote, ne croyant pas mes prévisions météo, mentionnant une nette baisse du vent, ne sera pas des nôtres, il choisit de surfer. Grosse frustration pour lui, à notre compte rendu de soirée. On aura donc enchainé dans de très belles conditions sans souci de liaison, Caoubère et Coume de l’Ayse
Gabriel est en cours de 14h à 17h. 3 heures pour moi. Le vent d’Est résiduel, sur les crêtes nous conduit à démarrer le ride 50m en contrebas, mais ça laisse un beau dénivelé sur un axe plutôt à flanc, mais très intéressant avec de belles courbes et prises de vitesse possibles, surtout si l’on plonge dans ce mini canyon qui s’évase au voisinage du télésiège du Tourmalet. Télésiège que l’on peut reprendre pour enchainer plusieurs fois. Il faudra prendre ensuite le télésiège de Coume de Lounque versant La Mongie pour aller chercher le haut de la piste noire. Rotation rapide assurée. On peut aussi partir de nombreux autres endroits de la crête entre le sommet du télésiège et le col du Tourmalet.


Passage sur la zone hors piste avec Vincent en surf et Olivier en Pilpit 13m2


















Pic du midi
.
http://www.picdumidi.com/ski-haute-montagne/ 
Ma dispo vendredi est toujours de 14h à 17h. Je crois Vincent et Olivier au Pic dès le matin, on devait se rejoindre pour un 2em ride en après midi. Peine perdue, ils ne font pas confiance à mon flair et ne regardent que la balise du Pic qui marque du nord à 39km/h en rafale. De plus Vincent s’est blessé sur la noire le matin, belle entorse du genou, mais ligaments indemnes.

 Un peu de tourisme avant le sport




















Le parking de Bareges Tournaboup





Une course contre la montre s’engage dès que je laisse Gabriel à sa monitrice. Peu d’attente au télésiège de Caoubère, tous Schuss jusqu’à super Barèges, le télésiège du Tourmalet est une formalité et tout s’enchaine merveilleusement sur la descente de La Mongie. La benne du téléphérique arrive 5 mn après moi,  génial. J’ai de la marge, mais sans nouvelles des Basques, et leur confirmation de la facilité à aller chercher la navette free riders à Artigues (vallée de Campan), je renonce à ce qui est à mon sens le plus beau ride du coin. 11 ans après j’aurais bien troqué mon surf contre ma Nano sur cet axe. Je ne saurais qu’après que Vincent est blessé et que le risque de vent les a fait renoncer à tenter cette manip au matin. Par sécurité vis-à-vis de la « dead line Gabriel 17h00 » je choisi de rider sur Barèges et non pas sur Campan.
Je passe quelques minutes sur la terrasse touristique,  pour jouir de ce qui est certainement une des plus belles vues des Pyrénées. Je branche mon ARVA http://www.skitour.fr/matos/dva/arva-equipment-neo . Ayant transmis ma décharge de responsabilité http://www.picdumidi.com/files/standard/public/p20_2aa55212ebb4e099dba7dd597785fa1aArrete_LM_Pic_du_Midi_Taoulet.pdf, je franchie avec un peu de « tension » la barrière fatidique, celle du domaine sauvage, où l’on est responsable de ses actes, où l’on engage la viande. C’est pareil qu’à  l’aiguille du midi à Chamonix, à la sortie du tunnel mais sans les crevasses et surtout avec 100 fois moins de monde. Je me retrouve d’ailleurs tout seul sur la pente, prépare méticuleusement le départ et plonge pour ce qui restera un beau et grand moment de communion avec les éléments et avec cette petite aile magique.
Rouleau dans le versant Sud ? Que nenni, j’ai testé des conditions très foireuses en 2011 en passant dans la pire essoreuse qui soit
http://www.dailymotion.com/video/xijfmb_speed-pic-du-midi-de-bigorre_sport
, mais la c’est parfait. 80m sous le sommet un replat naturel, au même endroit qu’en 2011 permet même de partir avec l’aile à plat derrière soit, un luxe ! Je force les trajectoires et engage des courbes pour éviter de voler, le contact avec cette neige à haute vitesse est un immense bonheur. Je frôle le refuge des laquets, survole les ruines de l’observatoire Nansouty au col de Sencours et optimise la longue traversée à flanc dans le vallon d’Oncet pour éviter de trop marcher sur le replat. Bien jouer, je peux repartir assez vite sur un ride pour Super Barèges qui ne se fini pas aussi vite que je l’avais imaginé.la dernières fois j'avais plié à super Bareges pour rejoindre La Mongie d'où j'étais parti mai l’ancienne route du Tourmalet à l’usage des randonneurs et racketteurs l'hiver, me permet de quasiment atteindre le parking de Tounaboup avec l’aile sur la tête. Bonheur.
Olivier qui a vu mon aile arriver, s’avance vers moi pour débriefer, puis Vincent en béquille à qui je souhaite un prompt rétablissement pour qu’on puisse remettre ça ensemble.
L’idéal sur ce versant, c'est sous super Barègesde remonter à Coaubère par le téléski du même nom (trop de monde ce jour-là)  et qui arrête sa course à proximité du débrayable. Finir son ride par le beau practice conclura pour le mieux, un itinéraire de toute beauté. En effet, la route qui descend de super Barèges n’est pas intéressante à rider, c’est juste un parcours de liaison. Du coup j'enchaine après les avoir salué, par le télésiège une série de 3 Caoubère. Si ce n'est pas du gros gavage ça, hein ?!?!!

Pour la vallée de Campan via le vallon d’Arizes, bien se renseigner sur les navettes ou faire une manip en y laissant une voiture. Finir son ride vers 1600m sur la rive gauche des sources de l’Adour et rejoindre la route à pied à la cote 1300m environ.

Samedi pour la dernière journée, Pierre a un empêchement familial, il ne monte pas depuis Argeles , on part donc se régaler les yeux sur la familiale mais grandiose petite station de Gavarnie. La cerise sur la gâteau d'un séjour bien réussi .
 

Date de création : 14/03/2014 : 16:41
Dernière modification : 19/03/2014 : 01:10
Catégorie : Pyrénées
Page lue 2785 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Spécial

Offrez vous un baptême en parapente
pour 25€ de plaisir 
ici un exemple filmé
http://vimeo.com/11399816

Possibilité de baptême pour les handicapés moteur (décollage assis - chariot special) 
http://vimeo.com/61057087


Des photos, d'aventures ,
de voyages et
de sessions week end,
c'est ici 

Par
Laurent Merle :
https://www.flickr.com/photos/laurentmerle/albums/with/72157663277911879

photos : galerie Picasa 
galerie Parawing (archives)
Films : sur Viméo
 sur Youtube

Par Laurent Soleil
photos :  galerie Parawing et https://picasaweb.google.com/111119434435114929995
Films : https://vimeo.com/user36431475

Connexion...
 Liste des membres Membres: 129

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 2

Total visites Total visites: 624752  

Record connectés:
Record connectés:Membres: 9

Le 06/07/2009 @ 17:32

Record connectés:Cumulé: 160

Le 14/05/2012 @ 16:03

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^