Les Pitroux

Fermer C'est quoi un Pitrou ?

Fermer Les perfs

Fermer Le Club

Fermer Nos sites de vol libre

Fermer Soaring et Wagas

Récits de vols
Cahiers techniques
Pitroux Migrateurs
Pitrou Vroup
2008 - En compétition à Val Louron

 Par Laurent Soleil

Vini  - Vidi – « Vachi » (vaché)

Vendredi 4 avril : 15h00 Marseille, 18h30 Paris, 21h00 Poitiers Samedi 5 avril : 5h30 Limoges, 8h00 Toulouse,  9h30 Vallée du Louron PC Course . Du beau linge, le Pôle espoir de Font Romeu, et ce qui se fait de mieux en compétiteur B dans le grand quart Sud-Ouest  de la France, même une équipe de la Réunion, plus quelques A. Les Pyrénées sont à la fête en ce début de saison de compétition, bien avant les Alpes encore trop enneigées.

Manche 1 : 13h00 top départ des 72 concurrents, il faut atteindre le Start fictif un cylindre de 400m de rayon au-dessus du lac d'Avajan à franchir à partir de 13h30, pas avant. C’est là que les chronos partent. Plus de 80 voiles (ouvreurs et biplaceurs compris) zonent donc une bonne vingtaine de minutes, au dessus du déco d’Azet. Magnifique ! A 13h20 je suis bien placé avec deux Boom Sport, dont Serge Limouzi qui écume généralement les sites de Dordogne et du Lot, au plaf à environ 2400m (soit 750 m au-dessus du déco). Assez de gaz pour atteindre facilement le Start, mais quand faut-il y aller ? (la distance à parcourir est de 4,3km), maintenant ou 5 minutes après ? Tout le reste du groupe en attente aussi,  est bien derrière à l’aplomb du déco et nettement en-dessous de nous, on est super content de notre coup et la vue est spectaculaire sur l'énorme grappe, mais le cycle se termine et c’est la grappe qui s’élève à son tour. J'hésite à partir sur le start mais on décide tous les trois de repasser en  dessous d'eux pour se refaire en rebroussant un peu chemin, dommage ça fait perdre du temps, mais mon coach perso m’a surtout conseillé de faire les plafs, tous les plafs, condition sine qua none de boucler une manche. Les fauves sont lancés et je reste néanmoins au contact en tournant la balise Start dans les 10 à 15 premiers. Devant nous  4 balises + la ligne d’arrivée, un parcours de 47km en  essuie glace au départ, sur le versant Azet /Station de Val Louron, puis l’aventure, le « morceau de bravoure »,  le sommet du Céciré surplombant la station de ski de Luchon. Il faut traverser la vallée de Louron, survoler la station de ski de Peyragudes, traverser la Vallée d’Oo se refaire sur les pentes sud-ouest du Céciré et renter au Lac de Loudenvielle. La manche me semblait très ambitieuse le matin, compte tenu de la neige abondante, mais vu les plafonds du jour 2800 à 3300, finalement c'est un parcours pas si difficile que ça puisque plus de la moitié le bouclera. Rare ! A force de faire les plafs , des photos souvenirs, je me retrouve dans les derniers à tenter la grosse transition sur les Agudes. On est 4 dont une jeune du Pôle Espoir. Je teste les différentes allures de la Kailash et serait seul à sortir indemne d’une grosse dégueulante avant les pentes de Peyragudes grace au deuxième barreau de l’accélérateur, salvateur. Le pétard est devant  et me propulse à une vitesse impressionnante au dessus du Cap de Pales (5m/s intégré sur 600m). Très confiant dans les perfs de mon aile et dans cette journée atomique, je transite en "Terra Incognita" au-dessus de la station en direction du Céciré. La dernière grappe me croise très haut, ils ont fait un plaf à 3300 et rentre tranquilou à l'apéro (euh, l'attero). Là je me dis que le retour et le bouclage de la manche est à ma portée aussi. Le Palm sonne, la Balise Céciré est atteinte, mais au lieu de faire demi tour immédiatement et me refaire dans les pentes sous le vent, d’Oo comme presque tout le monde, je décide de tenter le versant sud est du Céciré pour assurer un maxi plafond, grosse erreur. De l’autre coté rien de rien et aucun parapente en vu pour m’indiquer, que ce soit devant ou derrière, l’ascendance salvatrice. Je suis maintenant trop bas pour repasser derrière le Céciré.  Je ne connais pas les lieux et les options tactiques possibles.

Avant dernière chance, Luchon et sa pente à soaring, un itinéraire «vraiment  original » pour le parcours proposé, mais c’est une journée sans brise de vallée et les 800m de dénivelé ne donnent rien. Désespoir !  

Dernière chance les pentes sud de la vallée remontant au col de Peyresourde depuis Luchon, encore plus original, mais pourquoi pas. Je me jette à gauche du télécabine vers St Aventin. Là en rase motte sur les pentes sud, les piles rechargeables de mon GPS me lâchent, il me manquera 1,5 km sur ma trace. Pourtant chargées à fond, elles n’ont pas supporté le froid très vif de la journée. Je me vois bien rentrer au lac, bon dernier, 1h00 après tout le monde par Bourg d’Oueil et un parcours de plus de 55 km, mais non malgré une remontée, de la vallée en radada à faire courir les moutons et à sauter au-dessus des haies d’arbres et des clôtures, usé et sans repère, environné de lignes électriques,  je lâche la partie après 2h39 de vol et un parcours au total de 38,5km. De cette journée magique en Pyrénées de magnifiques images resteront dans ma tête  En voir plus dans la rubrique "La Pitrouthèque" chapitre "En Vol"

Grappe.jpg

...Un petit film de la compétition ici http://pierre.palette.free.fr/Vids/Val%20Louron%20compet%20TDS.wmv

Cela donne une bonne idée du paysage (pour ceux qui ne connaissent pas), de l'ambiance, du parcours et des conditions aérologiques. On remarquera également, vers le début une certaine Kailash toute rouge qui se détache vraiment bien par rapport aux pales couleurs et au déco très sommaires des marques concurrentes !! Pour ne pas faire de l'ombre à tous ces produits d'importation  je me suis attaché tout au long du parcours à m'en détacher justement....d'où un bien piètre résultat 52 em sur 72, mais au moins j'aurais vu du pays en étant le seul à pousser jusqu'à Luchon.

Dans le fim, une autre Kailash (orange) et pas des moindres celles de P.Espellette (piment dans les forums) qui se détache elle aussi inexorablement de l'itinéraire optimal, à hauteur du Cap De Pales. Résultat une vache aussi pour lui et encore moins glorieuse pour ce compétiteur aguéri. Le vainqueur d'Arbas le week end d'avant n'a pas bouclé non plus. Difficile d'être constant dans cette discipline. Une leçon en tout cas pour moi, tant que ça monte et que l'on n'est pas sûr de trouver mieux ailleurs, ne jamais quitter l'ascendance. 100 m de gagner c'est parfois 10km de plus.

La manche proposée

 Manche_N1visu.jpg

 


Date de création : 28/05/2008 : 22:47
Dernière modification : 28/05/2008 : 22:54
Catégorie : 2008
Page lue 5352 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Spécial

Offrez vous un baptême en parapente
pour 25€ de plaisir 
ici un exemple filmé
http://vimeo.com/11399816

Possibilité de baptême pour les handicapés moteur (décollage assis - chariot special) 
http://vimeo.com/61057087


Des photos, d'aventures ,
de voyages et
de sessions week end,
c'est ici 

Par
Laurent Merle :
https://www.flickr.com/photos/laurentmerle/albums/with/72157663277911879

photos : galerie Picasa 
galerie Parawing (archives)
Films : sur Viméo
 sur Youtube

Par Laurent Soleil
photos :  galerie Parawing et https://picasaweb.google.com/111119434435114929995
Films : https://vimeo.com/user36431475

Connexion...
 Liste des membres Membres: 129

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 2

Total visites Total visites: 624752  

Record connectés:
Record connectés:Membres: 9

Le 06/07/2009 @ 17:32

Record connectés:Cumulé: 160

Le 14/05/2012 @ 16:03

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^