Les Pitroux

Fermer C'est quoi un Pitrou ?

Fermer Les perfs

Fermer Le Club

Fermer Nos sites de vol libre

Fermer Soaring et Wagas

Récits de vols
Cahiers techniques
Pitroux Migrateurs
Pitrou Vroup
2008 - Compétition de St Omer

Par Laurent Soleil (des photos dans la Pitrouthèque)

 
 
«  Un week end de feu »
 
Vendredi  9 mai : dernier point météo . J’ai trois cartouches à tirer sur la saison de compétition St Omer le week end de Pentecôte, ou alors Peyragudes 15 jours plus tard, puis Assais le week end du 14 juilllet et enfin Douelle début septembre. Dans cette année d’apprentissage, le but, boucler au moins une manche.
Les masses d’air prévisionnelles surtout du dimanche et du lundi sont carrément excitantes, pour la Basse Normandie. Le souci est que Metéociel et Météoblue annoncent de l’ESE. Et là c’est pas bon vu le manque de potentiel du site régional sur cet axe. Pour éviter de faire le déplacement pour rien, un coup de téléphone à Franck Arnaud docteur es Météo.
« Météoblue  ? Ecoutes pas regarde Wetterzentrale ça va être de l’ENE pendant au moins trois jours et ça va voler tous les jours c’est sûr . Montes tu m’en diras des nouvelles »
 
Samedi 10 mai : Sur la route vers Le Mans il pleut comme prévu. Franck qui descend de Paris m’annonce qu’il est dans du bleu légèrement voilé, la poussée anticyclonique se confirme. Je découvre ce charmant coin du Calavados, le favori arrive pile pour le brieifing et pour donner son avis sur l’axe et le type de manche. Le « Goal », Domfront à 35km azimut 190°. On zone tous en local et l’Axis Mercury de Franck contrôle son monde tout en haut de la grappe, en attendant le Start fixé à 13h, 2 km derrière le déco. Cela monte bien mais le voile reste là, deux départs successifs de deux concurrents « fusibles » pour 10 et 20km respectivement, personne d’autre tente le coup, et c’est du vol en groupe et de durée en zonage au-dessus du déco, pendant près de deux heures. Manche non validée
 
Dimanche 11 mai : on a des infos météo fiables, même Daniel Vincent Genod depuis son cockpit de 747, en route pour l’ile de la réunion  y va de ses informations. On se jette sur l’émagrame, wahouuuu le bel adiabatique sec,  au moins 1500 m de plaf, 15 knt (60 à 80°) à 850 HPa. D'après ce que l'on sait, Martin Morlet lui, veut tenter un gros truc de Jeufosse. Ce sera du thermique bleu, mais gros potentiel à n’en plus douter. Le « Goal », Juvigny le Tertre 47,6 km L’idée de Franck de proposer la mer n’est pas retenue par le comité de pilote. Et là ça part, je franchi le Start 10 à 15 mn après les premiers, ça vole très vite devant pour les bons. Sur les transitions il faut légèrement craber pour garder le bon axe. Certains du peloton de tête confiants dans la masse d’air et dans leur qualité ne fond même pas les plafonds. Franck gagne sans avoir dépassé 1500m. Le jeune Honorin Hamard (Avax XC2) 16 ans qui sera des nôtres à Assais, mieux placé car 700m plus haut, aurait pu d’un coup d’accélérateur au bon moment remporter la mise. Inexpérience. JJ. Biré (Avax XC2) 72 ans fini 3em , quelle belle image pour le parapente. Lui aussi, natif de Poitiers, sera là le 14 juillet. Le ventre mou avance lui aussi en direction du but, je soigne les plafonds et atteint mon sommet de la journée à 1992 m dans un silence absolu du vario.Vers la mer les nuages et la « vase atmosphérique » sont nettement plus bas, magnifique sensation d’être tout en haut d’un sommet virtuel, seul dans le silence d’un vario apaisé.  . Contemplation et reconcentration, l’objectif n’est plus très loin, un calcul rapide me fait dire qu’à finesse 10 du Goal (largement atteignable en vent arrière) le but est possible. Mais c’est sans compter sans cette grosse dégueulante qui me descend à 236 m sol (436m QNH). Un petit relief à exploiter pour le dernier ressaut vers l’arrivée qui est sur un point haut à 272 d’altitude. Cela bip, je reprends jusqu’à atteindre 600m QNH à 4km3 du but; pas assez. Une Omega 7 en survie, ne sachant plus quoi faire fonce sur ma zone de zérotage, se refait autour de moi et revient au devant du relief contrairement à moi qui ai voulu décaler ma bulle. Il se refait peu à peu et monte, monte…jusqu’à 1700m, altitude largement  supérieure à ce qui est nécessaire pour atteindre le « Goal ». Derrière je ne trouve plus rien et me vache à 1km du gros des troupes, rage intérieure !!!  18 pilotes ont atteint l’objectif et je fini 20em. Frustrant ! Le soir bonne bouffe bien sympa avec Hervé Gabet, Plaine Altitude, et sa femme dans son fief à St Omer, on arrive à ne pas parler parapente si, si. Franck relance quand même l’idée de la mer pour le lendemain. Comment décider compétiteurs et comité d’organisation.
 
 Lundi 12 mai : De mémoire de compétiteur de plaine cette Manche est lancée dans les meilleures conditions météo de l’histoire du parapente de plaine.  L’émagrame est encore plus sexy, les plafonds plus hauts, le vent légèrement plus faible mais toujours dans la même direction.
 
A nouveau, la proposition de mettre la barre à 84 km -  Pontorson dans le département de la Manche (un record de longueur de manche en plaine), n’est pas retenue . « La campagne électorale est trop courte, l’opinion public pas tout à fait mûr pour ce genre de challenge ». Il y a eu une discussion avec arguments pour et contre, on a été 11 sur 50 (compétiteurs et organisateurs) a voté oui. Une décision démocratique et acceptée de tous, liée à des difficultés de récupération sur la cote Atlantique un jour de retour de  week end prolongé.
Qu’à cela ne tienne une manche originale est créée de manière à faciliter la récupération sur les axes routiers les moins chargés de la région. Le Goal de la veille devient une balise de contournement (toujours les 242°) et puis décalé du vent (estimé à 260°), le goal 13 km plus loin à azimut 201°. Les plus aventureux qui voudront voir du pays en prolongeant s'ils le peuvent rentreront au goal par leur propre moyen. Voila un compromis intelligent.
Au déco l’effervescence des très grosses journées. Comme d’hab Franck contrôle tout en haut de la grappe, les « poissons pilotes » attendent aussi l’heure du Start fixé à 13h00. « Le vulgum pecus competitorus » a plus de mal dans cette masse d’air étrange. Cela part pour certains dont les meilleurs bien sûr et ça vache pour d’autres, le ciel est pourtant de toute beauté. Sans avoir pu décaler avec le peloton de tête, un gros renforcement du vent et une masse d’air en ébullition me voit essayer de rentrer en catastrophe au vent du relief, comme le gros des troupes. Cela se joue au deuxième barreau au risque une belle frontale derrière des arbres d'une combe en contrebas, ça passe. Ouf , mais pas de quoi se refaire sur le relief, je me pose à l’attero où un parapentiste de passage m’embarque en catastrophe, façon carte au trésor, voile en vrac dans le coffre. Les autres se posent au déco ou pas loin derrière. La distance par la route est importante, environ 20mn, il est 13h30 et j’ai jusqu’à 15h00 pour décoller, pas d’affolement, sauf qu’à Pont d’Ouilly la route est bloquée par une fête foraine, il faut repartir à l’opposé par Clecy et j’arrive finalement au déco à 14h25, surpris de voir autant de bons pilotes au point de départ ailes en corolles. Enormément de tension et de frustration. Une bouteille d’eau engloutie une autre dans le cockpit, détente, concentration. Hervé fait des bi et se repose au déco ça tient. Nouveau décollage, seul, je fais fusible, les autres attendent et regardent. Pas assez forte la brise, je me repose au déco. Il reste 35 mn avant la fermeture de le fenêtre. Gros doute, passer à coté d’une telle journée, ce n’est pas possible ! 10 mn plus tard Philippe fusible en Aspen 2 hors compétition décolle monte, je le suis comme beaucoup d’autres. Et là bonheur on est 4 à décaler. Magus, Aspen 2, Trango, Kailash, je noyaute comme un furieux, dans mon noyau à moi, c’est la dernière chance, jamais 2 sans 3, puis ça s’élargi, solidarité entre 4 pilotes sorti de la nasse, du piège, miraculeusement. Concentration maximum, application au pilotage de son aile. Jamais de quoi se reposer l’esprit, dur dur de monter sur les premiers kilomètres, la Kailash indique systématiquement les noyaux qui se présentent à nous, puis les autres, meilleurs pilotes, visualisent le point d’entrée, me rejoignent et me dépassent , ceci sur 3 à 4 thermiques. Cela m’énerve et je décide de ne plus attaquer, pour faire enfin mon plafond. Ils partent au vent et s’éloignent inexorablement. Chapeau , mais moi je ne sais pas faire. Râlant de ne pas exploiter tout le potentiel de ma machine que je ne connais pas encore assez bien. Franck à la radio annonce le premier qu’il est au but et qu’il va faire ce qu’il avait dit, prendre son plaisir. Il a fait le plein de points (2000 en 2 jours en assurant sa qualification pour la finale de la coupe de france de plaine) et mérite une belle virée à la mer.  "Roberto sans les palmes", fonce aussi vers le grand bleu, quelques temps après. Il fera 105 km et inscrira son vol sur la CFD plutôt que sur la compétition. Un autre monde, pour nous autres laborieux . Hervé sur la fréquence FFVL leur rappelle  les zones aériennes de la région dont le Mont St Michel à ne pas approcher à moins de 900m et la TMA de Dinard. Ils ont l’air de se régaler Roland Wacogne toujours très bavard parle aussi, c’est la bonne ambiance des grands journées où il y a du monde en l’air. Les nuages sont maintenant magnifiques.
Pendant ce temps, une Aspen 2 bleue sortie de nul part semble prête à se poser 1000 m sous moi, à hauteur d’une rocade en construction et puis miracle et talent en 10mn il est à ma hauteur. Je ne le sais pas encore, mais Eric sera mon compagnon de route jusqu’à l’arrivée et on va vivre des moments extra ensemble, pendant les 40 mn de vol qui nous restent à faire. Au même point que la veille et donc à 6km de la Balise N°1 le même point bas, mais encore plus bas, je me mets sous le vent de la ville en espérant le miracle, Eric qui ne connait pas ce point dur a quitté mon axe sur la dernière transition et est quasiment au sol plus à l’ouest, je vais me retrouver tout seul et à nouveau bon dernier de la course à faire ce que je peux de cet itinéraire. En effet les pilotes partie avec moi et après moi se sont tous vachés chacun à leur tour. Un bip, à moi le noyau, « Kailash pas l'thermique », je ne sais pas encore comment a fait Eric parti bien plus dans l’axe du vent, mais maintenant  il avance dans le sens opposé, quasiment au vent et zérote au radada, jusqu’à être pile en dessous de moi, on est à 200m sol et je lui gueule, « C’est pas gagné garçon ». Non c’est pas gagné d’autant que le thermique à nouveau, nous décale inexorablement du point de contournement obligatoire. Je me dis que c’est râpé que si on se refait par miracle, je parts enfin vent de cul dans les rues pour faire un 80 à 110 bornes pour la CFD. Mais j’étais venu pour faire un parcours imposé, pas pour des figures libres alors ? En plus un petit miracle, plus on monte , plus c’est large, c’est même énorme et au grès des spirales je me dis qu’il y a peut-être assez de gaz pour remonter contre le vent tourner la balise, belle vengeance par rapport à hier. L’Aspen devant moi et plus haut,  en fait de même mais maintenant ça dégueule j’insiste franchement dans l’axe en accélérant, lui aussi mais plus dans l’axe du vent et moins dans celui de la balise, 600m, 400m, 350m de la balise. Il est devant mais pas tout à fait sur le bon axe d’après mon GPS . Il dévie encore sa trajectoire pour se mettre quasiment dans le lit du vent, pourquoi ? Je continu à descendre inexorblement tout en m’approchant de la balise. Yes !, le GPS bascule sur le « Goal » à 13 km, je me jette sur Eric qui par sa manoeuvre à pris une avance de presque 2 km. Il commence à reprendre du positif  après un nouveau point bas, dans un beau trou de bleu. Et à partir de là tout devient facile génial, reposant. Cela monte de partout, le paysage est magnifique, je peux me détendre, je prends enfin des photos parle à la radio. On a plus qu’à gérer un glide magnifique avec la mer à notre droite, une belle rivière face à nous et la ville d’arrivée légèrement à notre gauche.
Merveilleux moment de voler comme cela de concert avec une aile, sans avoir à s’appliquer sur le pilotage. 1500m au-dessus du sol  l’arrivée où il n’y a plus personne. L’après midi est bien avancée et la mort dans l’âme, alors qu’une rue de 30 km nous tend les bras vers le Mont St Michel (à seulement 20 km de là), pour ne pas mettre dans l’embarras tous ces sympathiques bénévoles pressés de rentrer chez eux après ce beau week end, je décide de cramer tout mon gaz dans la contemplation de ce bout de France que je découvre.
 
Je boucle la parcours en dernier, seulement 8 me pécèdent, Eric sera disqualifié pour avoir raté la balise de quelques dizaines de mètres. Tous les autres se sont « vachés » ou n’ont pas pu remonter sur la balise. Bières à Gogo avec Franck, Jean Marc , Eric et Roberto qui nous rejoint peu après, ramené par une famille en camping car. La navette arrive et on déchargera nos GPS de 19h30 à 20h00. Retour à Poitiers à 24h15 - Classement final 11em.
 
 
En 3 jours, plus de 7 heures de vol, dont deux manches cumulant 105 km dans des conditions exceptionnelles. Satisfait donc et pas faché d'avoir suivi les axes imposés par la compétition, au détriment de distances plus importantes en cross et parcours libre. Ces épreuves imposées, objectif de l'année 2008 serviront pour l'avenir.
 
Ici le compte rendu du club organisateur, l'AS Icare Basse Normandie :
 
 

Une compétition réussie

 

 

 

       La compétition B de parapente organisée par le club As Icare de Basse-Normandie a eu lieu du 10 au 12 Mai 2008. La météo nous fut favorable et a permis que cela soit une belle réussite. Pour leur plus grand plaisir, 44 pilotes se sont affrontés dans le ciel de Normandie, offrant ainsi un très beau spectacle au visiteurs de la Cavalcade de Pont-d’Ouilly

        Samedi 10 Mai : Une manche de 35 kms en temps mini avec un but à Domfront est lancée Le ciel est recouvert d’un voile, l’ensemble des pilotes est prudent, et reste sur le site en attendant des cycles plus généreux, seul Philippe Leclerc tente de sortir est réalisera un vol jusqu’à Flers (20 kms) prouvant ainsi qu’il y avait possibilité de valider la manche. Néanmoins, ce fut un beau spectacle pour les spectateurs qui ont pu admirer le ballet des voiles dans le ciel Normand pendant une bonne partie de l’après-midi.

       Dimanche 11 Mai : Une course au but de 47,4 kms jusqu’à Juvigny-le-Tertre est lancée, la météo nous est favorable. 18 pilotes au but, Franck Arnaud boucle en 1h24mn38s, devant Honorin Hamard (1h25mn29s),espoir de la ligue de Basse-Normandie, club Les Archanges ,et, Jean-Claude Eudes qui malheureusement sera déclassé faute de trace gps valide. La troisième place revient donc à Jean-Jacques Biré (1h33mn14s).

       Lundi 12 Mai : la météo s’annonce encore meilleure que la veille. La possibilité de faire une manche exceptionnelle de 84 kms jusqu’à Pontorson avec en prime la vue sur le Mont Saint-Michel se présente mais malheureusement c’est le dernier jour de la compétition , les participants et les bénévoles doivent rentrer chez eux le soir même. Une deuxième solution est envisagée avec une course au but de 60,4 kms, première balise à Juvigny-le-Tertre (47,4 kms), puis une branche plus difficile avec un but à Virey. 9 pilotes au but, Franck Arnaud remporte la deuxième manche en  1h32mn08s et gagne ainsi la compétition de cette année. Deuxième place pour Laurent Guibourdenche (1h45mn39s), suivi du pilote Haut-Normand Thierry Bekaert (1h46mn41s).

 

 

 

     Bravo aux 3 pilotes du club qui réaliseront ce jour là de très beaux vols : Nicolas Robveille pose à Precey (75,4 kms), Stéphane Bertin atterrit à Pontorson (88,75 kms),et, Patrice Letavernier ira jusqu’à Dol de Bretagne (103 kms), démontrant au passage que de très belles manches peuvent également être envisagée en compétition plaine.

 

Classement final :    1) Franck Arnaud                            2000 pts

 

 

                                       2) Laurent Guibourdenche         1771 pts

 

 

                                       3) Thierry Bekaert                      1763 pts

 

 

                                       4) Honorin Hamard                     1683 pts

 

 

                               5) Roland Wacogne                     1666 pts

 

 

                                       6) Jean-Luc Vial                          1545 pts

 

 

                                       7) Jean-Jacques Biré                  1453 pts

 

 

 

 

 

      Un grand merci :     

        * aux bénévoles du club qui nous ont aidés tout au long du week-end : Nadine Leclerc, Bernard Duhé, Joël Gobet.

         * à Christelle et Jérôme du club Suisse Normande Parapente pour leur aide sur les récups.

         * à Hervé Gabet dans sa fonction de D.E, et, pour le prêt du véhicule de l’école afin d’assurer les récups sur site.

         * aux deltistes présents sur le site qui ont gentiment attendus la fermeture de la fenêtre pour se mettre en vol.

 

 


Date de création : 16/05/2008 : 23:30
Dernière modification : 02/06/2008 : 13:02
Catégorie : 2008
Page lue 5905 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Spécial

Offrez vous un baptême en parapente
pour 25€ de plaisir 
ici un exemple filmé
http://vimeo.com/11399816

Possibilité de baptême pour les handicapés moteur (décollage assis - chariot special) 
http://vimeo.com/61057087


Des photos, d'aventures ,
de voyages et
de sessions week end,
c'est ici 

Par
Laurent Merle :
https://www.flickr.com/photos/laurentmerle/albums/with/72157663277911879

photos : galerie Picasa 
galerie Parawing (archives)
Films : sur Viméo
 sur Youtube

Par Laurent Soleil
photos :  galerie Parawing et https://picasaweb.google.com/111119434435114929995
Films : https://vimeo.com/user36431475

Connexion...
 Liste des membres Membres: 184

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 4

Total visites Total visites: 634726  

Record connectés:
Record connectés:Membres: 9

Le 06/07/2009 @ 17:32

Record connectés:Cumulé: 160

Le 14/05/2012 @ 16:03

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^