Les Pitroux

Fermer C'est quoi un Pitrou ?

Fermer Les perfs

Fermer Le Club

Fermer Nos sites de vol libre

Fermer Soaring et Wagas

Récits de vols
Cahiers techniques
Pitroux Migrateurs
Pitrou Vroup
2006 - 31 Mai - Enorme journée (ex record du Poitou)

Par Masterpitrou

31 Mai 2006, sur une piste (La chapelle Moulière) inusitée et repérée il y a 18 mois sur un axe libre de 250 à 300 km, Franck ARNAUD et Daniel VINCENT GENOD ont fait parlé la poudre en ce grand jour. 

Franck rate le train à Paris (ce ne sera vraiment pas son jour de chance) et les 2 compères décalent leur arrivée en gare à 10h45. Dommageable pour une grosse perf. On est quand même à pied d'oeuvre à 11h20 . avec un effectif minimum, Stéphane Clavurier (Plaine Envol - paramoteur, le chauffeur et Masterpitrou le treuilleur).  Un ciel de 7 à 8/8 de cum, mais température d'air très basse (1.3°C au plaf pour Masterpitrou à 17h00 à 1400m) et donc grosse instabilité

 

prepamouliere200605.jpg

 

Au bout du deuxième essais Franck part et crabe fort sur un axe plus sud que sud-ouest (certainement la leçon du vol record de Julien Dauphin, 311, dont il pense qu'il aurait pu taquiner les 400 en crabant dès le départ). Le but est de s'éloigner de la TMA de Bordeaux, pour survoler plutôt l'est d'Angoulème, la Dordogne, le Lot et Garonne....oui, oui c'est la journée !!

 

Il frole la centrale de Civaux, (6km, il a droit à 5).. Une stratégie de recordman, de compétiteur, mais sacrément risquée. Traverser les rues c'est dangereux les enfants, au sol comme au ciel !!!. On ne l'a plus en radio...   ...Daniel décolle environ 40 mn plus tard, alors que Roger qui nous a gentiment rejoint pendant sa pose de 12-14h conduit la voiture. DVG prend un axe plus en adéquation avec la dérive naturelle, au risque de raccourcir la distance du vol, il frole l'est de la CTR de Poitiers en crabant légerement moins. J'ai peur à tort qu'il croque la CTR, mais on est en pays inconnu et n'ai pas mes repères visuels habituels. Lui a tout prévu et son GPS doit le rassurer. 

C'est la cata, Clem mon treuilleur, le seul dispo du club des Pitroux, a des problèmes de logistique, il ne pourra pas nous rejoindre (comme prévu sur les coups de 13h30), pour m'envoyer à leur poursuite. Les lièvres et la tortue, vous savez, la fable, mais en parapente ce sont les lièvres qui gagnent systématiquement surtout les lièvres parisiens...devant un modeste pilote pictave, en plus contrairement à la fable, ils sont partis en premier. Ni Roger, ni Stéphane ne se sentent pour suppléer Clem. Les maxi boules, comment profiter ne serait-ce que des miettes de ce génial festin que nous a préparé le ciel du Poitou !!! 

Stéphane et moi, partons alors à toute vitesse de l'autre coté de la CTR, la où habite Clem qui pourra me treuiller. En radio, je signale à Daniel que s'il se rate, il peut se faire amené à Charrais. Après tous mes encouragements, je lui dit également, boutade, de rester bien dans l'axe de la ligne TGV ça facilitera la récup (je ne crois pas si bien dire, il prendra le train à Coutras). Le ciel est de plus en plus fermé, les rues de travers, mais le vent pile face à la piste. Il est déjà 14h45 quand je parts pour le premier treuil. Ma connection GPS-Palm ne veut pas se faire, donc pas de cartographie, pas de calcul de la dérive, pas de zoom thermique, on va le faire modeste et à l'ancienne. La dérive semble être la même que le 15/08/05- Royan. Je largue trop tard après le gros thermique du milieu de la piste, stupide d'autant que je renouvelle la bévue 2 autres fois, sur des treuillés pourtant exceptionnels 530 -535 et 645m !!!. On me récupère à chaque fois 3 km derrière. A 16h00 , toujours 7/8 à 8/8 de cumulus, je me laisse une dernière et 4ème chance, le moins bon des treuillés, mais ça marche, je réalise 9 km entre 150 et 450m sol, les blés m'aident sacrément à suivre les bulles, puis juste avant de passer la forêt de Vouillé, un petit miracle, un thermique me monte doucement à 1400 m, ouf, car à 400 sol je n'aurais pas tenté.

 La suite c'est du plaisir, mais jamais facile, du surf, des 360 (jamais plus 2 ou 3, sauf un thermique extra où je me cale enfin 2mn dans la sellette et fait chanter le vario à la main extrérieure, la main intérieure à hauteur de l'oreille histoire de dire par téléphone à Stéphane que je suis sur une dérive 200°, mais la ligne ne passe pas) . Sacré téléphone, plus tard, il n'arrête pas de sonner, merde je ne décroche pas, c'est une relation professionnelle, je suis en vacances quoi....Puis des virages sur la tranche, puis des transitions de 50 à 72 km/h au premier barreau, des ressources, des creux, des bosses, des 360. Mélange de concentration et de contemplation, un cheval, minuscule et son cavalier dans une carrière s'entraine au saut d'obstacle, plus loin une gentilhommière avec dépendance, parc et piscine, le charme des champs et des ruisseaux , douce France des campagnes, si dure dans les villes. Bonheur trop court, à cause de mon incapacité à bien lire le ciel et définir une stratégie, une trajectoire cohérente, à choisir le nuage suivant, une fois au plafond.

 

Dernier plané, zut du Colza partout; non pas ça j'ai déjà donné, ouf une route déserte, je me pose à même le bitume. 1h35 et 50 km au compteur. Je ne comprend rien, une nouvelle fois les rues étaient nettement en travers de ce que je coyais être la meilleure dérive. Là où le soleil apparait enfin, s'arrête le vol, sans avoir jamais pu suivre une seule rue de nuages et en les ayant traversé les unes après les autres. J'ai cru suivre la meilleure dérive vue la vitesse affichée sur le GPS et ayant repris systématiquement les ascendances en suivant les risées au sol sur les cultures. Même en étant parti à cette heure tardive j'ai le sentiment que les 75 à 100 étaient possibles, jusqu'à l'entrée de la CTR de Cognac, car en fait la dérive n'amenait pas sur l'océan. ...à moins que...J'arrête un véhicule, pour savoir où je suis (entre Rom et Lezay dans les deux Sevres) et pour prévenir Stéphane. Le gars me prend pour un extraterrestre et me souhaite bonne chance.

 

plaf20060531.jpg

 

A ce moment là Franck s'est posé depuis une heure (15h30). A l'est d'Angoulême <STRONG>113km, sa stratégie aurait pu l'amener à dépasser pour la première fois en treuil en france le seuil fatidique des 200km (il détient le record avec 193km). Il renonce sur le bon axe celui qui peut amener jusqu'à la CTR de Bergerac, par le périgord blanc (très calcaire et favorable aux ascendances) voire sur celle d'Agen ou Toulouse, car le vent plus au sud était annoncé NNW !!!! Je vous laisse entrevoir sa rage et sa déception.

 Daniel que j'ai au téléphone, un peu après ma récup par Stéphane, est posé près d'Echourgnac dans la Double, l'endroit le plus humide et marécageux de le Dordogne. C'est le pays des contes et légendes peuplés de sorcières et de mauvais génie, mais il aurait préféré y voir des Diables (...de poussières). Oui vous avez bien lu la Dordogne: et longtemps il a cru pouvoir passer les 200 km, . Cela aurait été très limite, mais finalement possible juste avant de rentrer dans la TMA de Bordeaux, l'axe de son vol montre même qu'il prend sur le fin une composante nord qui aurait pu le pousser sur un axe libre jusqu'aux Pyrénées, entre Gironde et Lot et Garonne. Daniel qui était de la fameuse épopée du 18/09/05 avec 254 km au départ de Jeufosse se place 5em à la CFD, mais ne battra pas son record.

 

DVG20060531.jpg

 

Le record de Franck en Poitou Charentes est tout de même battu. Il y a peu de chose entre une journée exceptionnelle et une journée historique. On en redemande !!!!!

Merci à Stéphane, Roger, merci à Clem, à son fils, de nous avoir fait vivre cette journée à graver dans la modeste histoire des Pitroux.

Merci surtout à ces grands animateurs du vol de plaine en france que sont Daniel, Franck, Julien et les autres qui nous montrent le chemin et les champs du possible .....et à la prochaine depuis La Chapelle Moulière, ou Ayron qui reste à tester en NNW

 


Date de création : 28/03/2008 : 14:25
Dernière modification : 25/05/2008 : 21:13
Catégorie : 2006
Page lue 5344 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Spécial

Offrez vous un baptême en parapente
pour 25€ de plaisir 
ici un exemple filmé
http://vimeo.com/11399816

Possibilité de baptême pour les handicapés moteur (décollage assis - chariot special) 
http://vimeo.com/61057087


Des photos, d'aventures ,
de voyages et
de sessions week end,
c'est ici 

Par
Laurent Merle :
https://www.flickr.com/photos/laurentmerle/albums/with/72157663277911879

photos : galerie Picasa 
galerie Parawing (archives)
Films : sur Viméo
 sur Youtube

Par Laurent Soleil
photos :  galerie Parawing et https://picasaweb.google.com/111119434435114929995
Films : https://vimeo.com/user36431475

Connexion...
 Liste des membres Membres: 129

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 2

Total visites Total visites: 624752  

Record connectés:
Record connectés:Membres: 9

Le 06/07/2009 @ 17:32

Record connectés:Cumulé: 160

Le 14/05/2012 @ 16:03

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^